– ALEXIS ARMION –

Regard

Alexis Armion vit et est né à Lyon (France) en 1981. Il obtient un diplôme d’art visuel à l’école Presqu’île Lyon en 2004. Grace à cette formation il débute en 2001, découvre les techniques de dessin, activité qu’il pratique depuis son plus jeune âge, la MAO et la photographie.
Il exerce ainsi dans différentes agences de publicité pendant un temps avant de s’éloigner du monde du graphisme pour finalement se spécialiser dans les techniques du dessin et de la manipulation d’image. Depuis, il travaille actuellement en free-lance dans le domaine de l’art visuelle.
Entre-temps, il a aussi pu continuer sa passion en rapport avec la musique et participe en 2009 à une Master class de composition à Aubagne (France) en tant que pianiste. Instrument qu’il pratique et sur lequel il compose toujours. Cela lui permet de rester connecter à une méthode créative quelle qu’elle soit.

Sur sa démarche, Alexis nous dit :
« J’ai toujours été fasciné par la naissance. Au sens mythologique, biologique et symbolique. Du rien au tout. Au niveau artistique, nous pourrions parler de fabrication, d’idée, de création, de composition. La notion de folie a aussi une part importante dans mon travail. Trouver le juste milieu entre folie destructive et folie créative. Cette frontière me fascine.

Pour l’art pictural, nous avons tous nos références. L’artiste débute toujours sa toile par une forme, une structure ou une couleur qui existe déjà. Tout existe déjà. C’est l’assemblage, la transformation ou la composition qui fera la singularité d’une œuvre. En musique, c’est la « variation ». Le parallèle sonore et visuel est essentiel pour moi. La logique demeure la même. J’applique ma réflexion musicale pour créer mon visuel et inversement.

Pour ce faire, je tente dans mes travaux de dépasser la simple limite physiologique, naturelle ou biologique du corps, de l’animal, de l’objet, du paysage et de la forme telle qu’on la connaît. Déformation, altération, accumulation, contorsion, transgression, destruction, déconstruction, métamorphose ou mutation. Ces divers procédés peuvent être le premier pas vers une nouvelle création. Qui m’amèneront vers un point culminant. J’essaye d’abolir les règles et les lois naturelles qui nous astreignent pour avoir une liberté artistique complète, tel un rêve. Le plus difficile étant de ne pas franchir la ligne du mauvais goût, du ridicule et du n’importe quoi.

Le souci du détail et de la minutie ont une place primordiale dans mon travail. Pour cela, j’utilise une technique de précision qui consiste à dépeindre mon sujet à l’aide d’une fine mine d’encre noire ou crayon graphite. Je m’efforce presque systématiquement d’intégrer un message poétique dans mes dessins. Une réflexion que je décline en série ou concept. Ils sont illustrés et argumentés par plusieurs dessins. Je pense que l’idée ou le scénario d’un dessin est aussi primordial que sa réalisation. L’important, c’est de faire passer un sentiment ou une image à l’observateur.

La finalité à terme est de relier chaque concept entre eux pour créer une œuvre globale en plusieurs chapitres. Aujourd’hui, je désire me focaliser sur les grands formats ce qui me permettra de travailler le détail avec encore plus de soin et de façonner des œuvres puissantes et imposantes. J’aimerais coloriser certaines de mes créations à l’acrylique ou à l’huile pour leur offrir une autre dimension. Et enfin, j’aimerais composer une correspondance musicale pour chacun de mes tableaux. Ce qui représenterait une fusion de mes deux domaines de création. »

Inscrivez-vous à la newsletter :

Scroll Up